Inscrivez-vous à la newsletter :
Agence de voyage Osm'oz : présentationAgence de voyage Osm'oz : destinations de voyagesAgence de voyage Osm'oz : listes des voyagesAgence de voyage Osm'oz : contact

voyage en Mongolie

Mongolie  




PRELUDE | LES INCONTOURNABLES | INFOS PRATIQUES



Les lieux incontournables à découvrir durant votre voyage en Mongolie :


Itinéraires et attractions durant un voyage en Mongolie


Situé sur le plateau de l'Asie centrale entre la Sibérie russe et de la Chine, la Mongolie a une superficie de 1 566 500 km2, ce qui correspond environ à la taille de l'Europe occidentale. Le pays est montagneux avec une altitude moyenne de 1 580 mètres d'altitude, ce qui en fait l’un des pays les plus élevés au monde. Vous remarquerez pendant votre circuit en Mongolie, que le contraste des altitudes peut être important. Le point le plus bas est la dépression « Hoh Nuur » à 560 mètres d'altitude et le point culminant est le pic « Khuiten » à 4 374m. La capitale Oulan-Bator se trouve à 1 500 mètres d'altitude.

La géographie du pays est caractérisée par une grande diversité. Du nord au sud, elle peut être divisée en 4 zones : steppe, forêt de montagne, la steppe de montagne et, semi-désertique et désertique. Contrairement aux attentes de la plupart des visiteurs, une grande partie du territoire du pays est montagneux. Les attractions touristiques de la Mongolie sont réparties en 6 catégories principales selon les lieux géographiques : Oulan-Bator et alentours, la Mongolie du Sud (la région du fameux désert de Gobi), la Mongolie occidentale, la Mongolie centrale, la Mongolie du Nord et la Mongolie orientale (« Great Eastern Plains »).


Voyage en Mongolie : Oulan-Bator, la capitale et les sites alentours


Comme près de la moitié de la population mongole, la capitale, Oulan-Bator est elle-même un «nomade». En effet, la ville a changé d'endroit plus de vingt fois au cours des 350 dernières années avant de prendre racine dans son emplacement actuel, dans une vallée de balayage délimitée par quatre sommets sacrés, y compris « Bogd Khan » (montagne au sud).


Voyage en Mongolie : séjour à Oulan-Bator


Ainsi, la capitale a changé de nom au fil des ans, ayant été appelée Urguu de 1639 à 1706, Huree de 1706 à 1911, Niislel Huree de 1911 à 1923, et enfin Oulan-Bator depuis 1924. Mais en dépit de ses nombreuses transformations, la capitale de la Mongolie est toujours restée le centre politique, économique et culturel de la nation, une ville riche en caractère et en contrastes.


Voyage en Mongolie : Oulan-Bator, une capitale atypique


Partez en voyage à Oulan-Bator pour découvrir l’une des rares capitales au monde dans laquelle vous pouvez monter à cheval, rendre visite à une famille nomade pour essayer de s’imprégner de son quotidien, déguster des plats raffinés et profiter de soins corporels « spa » luxueux et tout cela dans la même journée. Oulan-Bator est aujourd'hui une ville animée de plus d'un million d'habitants et elle reflète une juxtaposition étroite et parfois amusante des traditions nomades et de la société moderne, peut-être mieux résumées par son horizon parsemé de tentes de feutre et d’imposants gratte-ciels.


Voyage en Mongolie : Oulan-Bator, ville à la croisée des mondes


A Oulan-Bator, les saisissants contrastes font que vous pouvez croiser dans le même périmètre un cheval aux côtés d'une « Mercedes Benz » ou bien encore un marché de bétail et des boutiques de vêtements de créateurs de l’ère moderne. En bref, il y en a pour tout le monde, et toujours un site ou une curiosité à voir à Oulan-Bator. Si les villes ont un cœur, alors celui d’Oulan-Bator est le square Sukhbaatar. Cette place tentaculaire est l'endroit où les résidents et les visiteurs se rassemblent pour des célébrations, des expositions et des concerts, ou simplement pour une balade avec des amis. Longeant la lisière sud de la place, Enkh Taivanii Orgon Choloo (Peace Avenue) est la principale artère d’Oulan-Bator et s'étend d'est en ouest à travers la ville.


Voyage en Mongolie : Oulan-Bator, à la découverte de l’artisanat et la cuisine mongole


Pendant votre voyage en Mongolie, sur «Peace Avenue», vous trouverez une myriade de points d'accès commerciaux, vendant de tout, du cachemire aux antiquités, des souvenirs typiques aux vêtements de haute couture. Vous trouverez également une variété surprenante de restaurants, bars et cafés italien, français, coréen, chinois, américain et turc, et de nombreux endroits où vous pourrez goûter aux mets traditionnels de Mongolie, pour n'en citer que quelques-uns.


Voyage en Mongolie : Oulan-Bator, capitale culturelle


En plus de servir comme point de départ pour tout voyage à travers le pays, Oulan-Bator a beaucoup à offrir aux voyageurs. La ville dispose de huit musées recelant des trésors inestimables comme, par exemple, des os de dinosaures préhistoriques. Des dizaines de lieux culturels dans toute la ville présentent tous les jours des spectacles de danse, de théâtre, de musique et de contorsion. La ville abrite également l'un des plus grands marchés à ciel ouvert, Narantuul, avec plus de 2500 marchands vendant de tout. À la nuit tombée, la capitale dont le nom véritable est « Ulaanbaatar », s'anime. Restaurants, salons, clubs de danse et cinémas accueillent des foules de résidents et de visiteurs, chacun contribuant par sa présence à faire battre le coeur de cette ville en pleine croissance. Chaque lieu de spectacle a son propre répertoire, et tous sont le témoignage de la richesse d'Oulan-Bator « immense théâtre de vie ». Des comédies aux drames, des opéras aux comédies musicales, du ballet classique au moderne, du théâtre contemporain à l'univers ludique des marionnettes, le choix est grand...


Lors de votre séjour en Mongolie, vous pourrez découvrir « Gandantegchilen ». Ce monastère bouddhiste symbolisant le passé spirituel des Mongols et fut un centre stratégique pendant les années communistes. Un temple accueille une des plus hautes statues de « Bouddha debout » d’Europe centrale et d’Asie de l'Est appelée « Janraisag Megjid » signifiant « Bouddha de l'avenir ». Les toits complexes des monastères polis par les siècles sont le reflet des techniques d’art du passé et sont un patrimoine majeur qui se transmet de génération en génération. Les pavés des monastères lamas de Gandantegchilen, Dashchoilin Khiid, et Choijing sont « l’âme » des histoires des premiers colons remontant au XVIIe siècle.


Voyage en Mongolie, les alentours d’Oulan-Bator


Le complexe de statues «Gengis Khan » est situé à 54 km d'Oulan-Bator entre les magnifiques paysages naturels, sur les rives de la rivière Tuul, au lieu dit "Tsonjin Boldog", lieu commémoratif riche en événements historiques. Aire de loisirs, de restaurants et de boutiques de souvenirs, les visiteurs pourront monter à la salle d'exposition en utilisant l'ascenseur à l'arrière du cheval et marcheront jusqu’à la tête du cheval à travers la poitrine et à l'arrière de son cou, d’où ils auront une vue panoramique sur tout le complexe.


Voyage en Mongolie centrale


Le monastère « Manzushir », construit en 1733, se situe à l'extrémité sud du Parc national de Bogd Khan et disposait de 70 temples et de plus de 1 000 lamas. Malheureusement, il a été détruit en 1932 par les communistes. Aujourd'hui, le seul temple préservé a été restauré en respectant les éléments qui avaient fait la gloire d'antan du site. Cette découverte représente une étape intéressante de votre circuit en Mongolie.


Le Parc national « Gorkhi-Terelj » ,troisième plus grande zone protégée dans le pays, a été créé en 1993. Il dispose de frontières avec le « Khentii Khan », aire strictement protégée, et reçoit le plus grand nombre de visiteurs à cause de son environnement naturel et de la proximité de la capitale Oulan-Bator. Les paysages entourant la rivière « Terelj » se composent de domaines et de pistes sans fin, de vallées avec des formations rocheuses érodées, de montagnes couvertes de forêts denses, et de tapis de fleurs sauvages vivaces. Nombre d’endroits sont propices à la pratique d’activités telles que le rafting, l'équitation, la randonnée, le ski, le camping ou bien encore le vélo.


Le Parc national « Hustai » est l’endroit où le dernier cheval sauvage dans le monde a été réintroduit avec succès et propose une gamme de paysages et de prairies allant de la steppe à la forêt. Le meilleur moment de votre voyage en Mongolie pour admirer les chevaux sauvages et autres animaux comme le cerf ou la gazelle est soit à l'aube, soit au crépuscule. Le complexe archéologique d’Ongot se trouve à proximité.


La réserve naturelle de Gun-Galuut est un des sites « d’écotourisme » les plus populaires de Mongolie. Elle est une merveilleuse combinaison de hautes montagnes, de fleurs colorées, de jolis lacs, de rivières et de zones humides où vivent des espèces végétales et animales rares menacées d’extinction telles les moutons sauvages, les grues, les cigognes noires, les hérons asiatiques, les cygnes chanteurs, les oies Swan… Cette étape est incontournable pour les amoureux de la nature qui partent en circuit en Mongolie. Actuellement encore plus de 130 moutons y vivent paisiblement. Les personnes visitant la réserve naturelle auront la possibilité d’admirer et de prendre en photos des espèces menacées, de pratiquer le rafting et la pêche dans les lacs et les rivières, de camper dans une nature magnifique et paisible, de rendre visite à une famille nomade, ou bien encore de monter sur le dos d’un yak ou d’un chameau. Certaines de nos randonnées équestres en Mongolie vous permettent de découvrir ce site fabuleux.


Le site du lac « Ugii » est reconnue comme un endroit merveilleux pour observer les oiseaux migrateurs ainsi que pour la pêche.


Kharabalgas ou « les ruines noires » est l'ancienne capitale du khanat Uigur fondée en 751 après J.-C. A voir principalement les ruines de son acropole située sur les rives de l'Orkhon, ses murs extérieurs, et le château de Kagan le souverain.


Profitez de votre voyage en Mongolie pour traverser le Parc national de « Khorgo-Terkh ». Entouré de volcans éteints, se trouve à une altitude de 2 060 mètres et s’étend sur une superficie de 61 km2. L’aspect géologique spectaculaire de Khorgo, volcan situé à l'est du lac Terkhiin Tsagaan ajoute certainement au plaisir de visiter Arkhangai aimag. Près du cratère il y a des dizaines de petites cavernes avec des stalactites suspendues au plafond et sur les murs. Au milieu du lac se trouve une île volcanique couverte de nids d'oiseaux et d'herbe parfumée. Activités possibles telles que l’équitation (centre équestre), la pêche ou bien encore l’observation d'oiseaux.


Un voyage en Mongolie organisé par Osm’oz Voyages vous mènera obligatoirement jusqu’aux chutes d'eau de la vallée de l'Orkhon. Formées par la combinaison de l'éruption volcanique et des tremblements de terre il y a quelques 20 000 ans, elles tombent en cascade sur une hauteur de 27 mètres. Le site, classé patrimoine mondial de l’Unesco, est une bonne halte pour observer les oiseaux et s’adonner à la pêche.


Le site de « Naiman Nuur » ou site des « huit lacs », autre domaine à visiter situé à 70 km au Sud-Ouest des chutes d’eau de la vallée de l’Orkhon, fait partie d’une réserve naturelle s’étendant sur quelques 11 500 hectares. Les lacs ont été créés par diverses éruptions volcaniques.


Le site de « Tuvkhun Khiid » composé de ruines d'un temple antique partiellement restauré, est situé au sommet d'une montagne sur le nord de la vallée de l'Orkhon. Le temple offre une vue magnifique sur le paysage environnant et peut être atteint à pied ou durant une randonnée équestre. Zanabazar, figure emblématique locale du bouddhisme, a construit le temple en 1653 où il y a vécu, travaillé et méditépendant 30 ans.


Kharkhorin, ancienne capitale de la Mongolie a été créé par Gengis Khan en 1220 dans la vallée de l'Orkhon. Pendant 140 ans Kharkhorin fut la capitale des tribus mongoles unies jusqu'à ce qu'elle soit détruite par les troupes chinoises en 1391. Les vestiges de la capitale qui se trouvait à la croisée de la « Route de la Soie » sont composés de vastes souterrains, de trésors archéologiques et de deux tortues de granit qui se trouvaient autrefois à la porte principale de la ville. Agissant en tant que protecteurs de la ville, les tortues sont considérées comme des symboles de l'éternité. Découvrez-les au cours de vos vacances en Mongolie.


En 1586, « Erdene Zuu », le premier monastère bouddhiste en Mongolie a été construit sur les ruines de la capitale au XIIIème siècle. Ses vastes murs de 400 mètres de longueur portent encore les traces de sa gloire d'antan et sont le témoin du riche passé religieux et culturel de la Mongolie.


Le monastère d’Uvgun Khiid , situé dans les montagnes de l'Hugnu-Khan, a été construit par la figure religieuse médiévale Zanabazar et a abrité jusqu'à 1 000 lamas. Dans le XVIIIe siècle Uvgon-Khiid est devenu une pomme de discorde entre Galdan Boshigt (Mongolie occidentale) et Zanabazar (Mongolie centrale), le premier étant contre l'intention de Zanabazar de se soumettre à des Mandchous.


Voyage en Mongolie orientale


L’est de la Mongolie est l'endroit le moins visité malgré son importance historique et un milieu naturel étonnamment riche et diversifié. Divers groupes ethniques tels que les Khalkh, les Buriad, les Barga ou bien encore les Uzemchin vivent à Aimag Dornod et constituent un tissu culturel coloré ajoutant au charme de cette région qui fait partie du prochain programme de développement économique de la Mongolie orientale. N’hésitez pas à découvrir cette partie méconnue du pays si vous souhaitez que votre voyage en Mongolie soit atypique.


Deluun Boldog, où Gengis Khan est né et où son palais résidentiel a été localisé, est également l’endroit où l’ouvrage «L'Histoire secrète des Mongols » a été écrit en 1240. Il y existe de nombreux lieux d'intérêts tels que les peintures rupestres, vestiges des XIIIe et XIVe siècles ainsi que les murs de pierre des villes autrefois édifiées par les dynasties Kidan, Khajuu Bulag et Uglugchiin Kherem.


Khukh Nuur ou « le lac bleu » est considéré comme le site où Temuujin fut couronné en 1206. Il y a une petite plaque qui marque l'endroit du sacre, dont certains disent que 100 000 soldats y avaient assisté. Il est le point le plus bas de Mongolie (554 mètres d'altitude !). Autour des belles rivières du Khalkha, Numrug et du lac de Buir Nuur vivent une riche flore et évoluent nombres d’espèces d’oiseaux constituant pour partie une riche faune. Visitez ce site à l’occasion de votre périple en Mongolie.


Khan-Khentii, aire strictement protégée, couvre plus de 1,2 millions d'hectares de montagnes aux contours déchiquetés, possède plusieurs sommets de plus de 2000 mètres, 70 rivières de différentes tailles, y compris les trois plus grandes (Tuul, Onon et Kherlen).


« Baldan Bereibun », considéré comme l'un des trois plus grands monastères de la Mongolie, a été construit en 1777 par plus de 1 500 lamas. Il ressemble à l'architecture d’Utai Gumbun, célèbre monastère au Tibet.


Burkhan Khaldoun, montagne connue sous le nom de Dieu Hill, possède un des sites évoqués comme lieu de sépulture de Gengis Khan. Plus de 800 sites d'enfouissement ont été découverts dans la région, mais la tombe principale n'a pas encore été localisée. Une étape historique de votre séjour en Mongolie.


Dornod, réserve de biosphère mongole ou « Mongol Daguur » est une aire strictement protégée, habitée, qui s'étend sur plus de 200 km le long de la frontière chinoise. On y trouve 226 espèces d'oiseaux, dont la mouette relique ou le canard mandarin, qui vivent dans une zone protégée aux côtés de 36 mammifères (chevreuils, gazelles de Mongolie, renards roux, ratons laveur et loups). La zone couvre une partie représentative des écosystèmes où des troupeaux de 300 000 à 1 million d’animaux parcourent la steppe.


« Numrog Stroctly » aire protégée de Mandchourie possède une flore et une faune écologiquement distinctes du reste de la Mongolie. La zone protégée, avec une grande diversité biologique, est un foyer de 44 mammifères, 234 espèces d'oiseaux, 24 poissons, 3 reptiles, et 4 amphibiens. La grue à capuchon et l’outarde Houbara menacées d'extinction se retrouvent ici au même titre que la loutre, l’ours brun, le lynx et le sanglier.


Le Lac Buir, le plus grand lac de la Mongolie orientale qui s'étend sur 40 km est un important site de pêche locale où diverses espèces de carpes, de la lotte, du corégone, et d'autres poissons se trouvent en abondance. Une halte nature qui ne manquera pas de vous séduire durant votre expédition en Mongolie.


Le désert de Sukhbaatar offre aux voyageurs plus de 220 volcans éteints, des lacs, des dunes de sable et de pierre des monuments antiques. Dariganga est l'endroit où convergent les dunes de sable du désert de Gobi et les plaines herbeuses de la steppe du nord. Il existe des dizaines de figurines en pierre, dont les origines sont encore à découvrir, à proximité d’Altan Ovoo, un large cratère au bord duquel seuls les randonneurs expérimentés ont l’autorisation d’accéder. La récompense au bout du chemin pour ceux qui auront fait le choix d’un trek en Mongolie. A l'origine, Batsagaan Stupa a été érigé au sommet de la montagne en 1820 et selon la tradition locale, chaque visiteur doit placer une offrande de nourriture dans la coupe tenue dans la main gauche de la statue.


Shiliin Bogd (1,778 m) est le plus haut sommet du désert de Sukhbaatar. Les gens du pays croient que l'esprit d'un homme qui y grimpe, en particulier au lever du soleil, sera rendu immortel par le volcan sacré. La région est isolée mais offre à bien des égards des beautés naturelles exceptionnelles et mérite que l’on s’y attarde. En route vers Shilling Bogd il y a la statue de Tooroi Bandi , le «Robin des bois » de la Mongolie, qui a volé les chevaux des occupants des terres de Mandchourie et les avait cachés dans la montagne.


Taliin Agui ou la grotte de la steppe est l'une des plus grandes grottes en Mongolie avec sept chambres à explorer, dont l'entrée est couverte de glace jusqu'en août. Il y a six lacs dans les environs de Dariganga qui se situent sur les 28 000 hectares de la réserve naturelle de Ganga Nuur. Le lac Ganga est le terrain de rassemblement pour des milliers de cygnes migrateurs dès le début du mois d'août et jusqu’à fin Octobre. Une traversée de la Mongolie vous donnera l’occasion de visiter ce site.


Voyage en Mongolie : sur les traces de Gengis Khan, "L'homme du millénaire":


De son vivant, Gengis Khan a élaboré une stratégie militaire unique qui a créé le Grand Empire mongol pour conquérir la moitié du monde avec une discipline militaire stricte. Les soldats de l'armée de Gengis Khan étaient beaucoup moins nombreux par rapport à celles des pays conquis. Au moment de sa mort, en 1227, l'empire mongol s'étendait depuis les eaux de l'océan Pacifique aux murs de Vienne, et de la toundra sibérienne aux jungles de Sumatra. Ce fut l'un des plus grands empires terrestres de l'histoire humaine, mais la grande fierté du peuple mongol est qu’il est issu d’une époque de grande tolérance religieuse, de commerce mondial libre et d'échanges massifs culturels et scientifiques entre les grandes civilisations du monde.


Voyage en Mongolie : le Nord


Le lac Huvsgul, majestueux, contient 65% de toute l'eau douce de Mongolie et, en outre, 1% de l'approvisionnement en eau douce du monde. Neuf espèces de poissons le peuplent. À proximité des forêts de la taïga, la steppe de forêt, les montagnes et le lac lui-même constituent un habitat pour 68 espèces de mammifères, y compris le mouflon, le bouquetin, le cerf, le renne, le cerf musqué, l'ours brun, le lynx, la martre, le castor et le loup, 244 espèces d'oiseaux et 750 espèces de plantes, dont 60 médicinales.


La plupart de nos voyages en Mongolie traversent le Khuvsgul, la terre des éleveurs de rennes Tsaatan, où un petit groupe de 42 familles possède une culture sociale et matérielle qui est restée inchangée depuis l'époque glaciaire. Rituels chamanistes, totémiques et symbolique sont au cœur de l'organisation sociale des Tsaatan. Les rituels de guérison chamanique s'appuient sur les plantes médicinales rares. Tsaatan est un des groupes archaïques et ethnographiques nomades parmi les plus intéressants car leurs modes de vie ancestraux sont plus que jamais d’actualité, puisqu’ils font penser à un mode de vie qui était largement répandue dans toute l'Europe, en Asie et Amérique du Nord il y a 10 000 ans. Darkhad et le peuple Touva ont coexisté pacifiquement avec les éleveurs de rennes Tsaatan pour assurer leur subsistance depuis des siècles. La région est une destination parfaite pour un séjour en Mongolie. On peut s’y adonner au kayak, canoë, randonnée, trekking, pêche sportive, et ornithologie.


Le monastère Amarbayasgalant est considéré comme le deuxième plus important en Mongolie (après Erdene Zuu Khiid à Kharkhorin) et le complexe architectural le plus intact en Mongolie, situé dans une vallée de 360 km autour d’Oulan-Bator. Le monastère a été construit entre 1727 et 1737 par l'empereur mandchou Yongzheng et dédié au bouddhiste mongol et sculpteur, Zanabazar, dont le corps momifié a été déplacé ici en 1779. La zone regorge d'associations sacrées pour le peuple. En 1996, il a été classé patrimoine mondial de l'UNESCO. Au bout de 65 ans, les lamas ont organisé une danse religieuse pour la première fois au monastère d’Amarbayasgalant en 2002.


Voyage culturel dans la Mongolie spirituelle :


Un circuit en Mongolie est également l’occasion de découvrir des rituels ancestraux. La population mongole est composée de personnes très spirituelles. Le chamanisme en Mongolie date d’il y a 5 000 à 6 000 ans et a atteint son apogée au cours de IIIème siècle avant JC. Il procède du respect et du culte de la nature. Pour le chamanisme, le respect de la nature fait partie des valeurs fondamentales et vénère les trois totems : le père des cieux, la mère de la terre, et les esprits des ancêtres. Les us et coutumes chamans consistent à effectuer des divinations en portant des costumes spéciaux et d'utiliser les instruments spéciaux ritualistes. De nos jours, le chamanisme est encore pratiqué chez les Tsaatan, Touva et Buriad ainsi que par des groupes ethniques qui vivent dans la zone de Khuvsgul et dans la partie orientale de la Mongolie.


Le bouddhisme s'est progressivement répandu en Mongolie Grâce au commerce de la fameuse « Route de la soie », une section qui traversait la partie sud de la Mongolie. Au XVIe siècle, Zanabazar, chef théocratique de la Mongolie et descendant direct de Genghis Khan, a édicté des rituels lamaïstes engendrant la création d'attributs et d’instruments de musique pour des rituels religieux et des services de culte public. Entre le XVIe et le XVIIIe siècle nombre de monastères et de temples ont été construits sur le territoire de la Mongolie dont la plupart ont été détruits pendant la persécution religieuse des années 1930 par les communistes. De nos jours, le bouddhisme connaît un renouveau avec plus de 100 monastères et temples en cours de restauration et la Mongolie connaît un retour progressif à la liberté de penser et de pratiquer le culte de son choix.


Voyage en Mongolie occidentale


La province de Khovd regroupe plus de 10 groupes ethniques vivant de relations pacifiques dans une coexistence harmonieuse.


Khoid Tsenkheriin Agui ou les « Grottes Bleues » datant d’il y a 15 à 20 000 ans sont considérées à juste titre comme étant le témoignage de l’existence de la période du Paléolithique supérieur. De nombreux symboles et des animaux sont peints avec des couleurs dans les tons « rose et brun foncé » sur les parois de la grotte.


La beauté sauvage de la province de Bayan-Ulgii avec sa montagne donnant l’impression d’atteindre le ciel et ses vastes vallées sillonnées par des ruisseaux s'est toujours distinguée des paysages de désert de l’ouest de la Mongolie. Bayan-Ulgii est le foyer du deuxième plus grand groupe ethnique de Mongolie, les Kazakhs, à la culture unique, qui continuent de chasser avec les « aigles d'or ». Un spectacle à ne pas manquer, et auquel vous pourrez notamment assister pendant le festival des aigliers dans l’Altaï mongol.


La région de l'Altaï est abondante avec des importants sites archéologiques datant de l'ère paléolithique, aux nombreuses traces de présence humaine remontant jusqu’à 40.000. Des tertres funéraires ont pu y être trouvés ainsi que des tombes de guerriers scythes et princesses, faisant de cette région une contrée riche en merveilles naturelles et l'archéologie. Le Salaa Tsagaan et Baga Oirog, peintures rupestres représentant des scènes de chasse et d'élevage sont d'importantes preuves de la transition qui s’est opérée entre les techniques d’antan des anciens chasseurs cueilleurs jusqu’à la société de l'élevage et du début de l'économie classique nomade en Mongolie.


La chaîne de montagnes de l'Altaï qui s'étend sur 900 km à travers la Russie, la Mongolie et la Chine et le Parc national Tavan Bogd, se distinguent depuis toujours de toute autre partie de la Mongolie. Le plus haut sommet de montagne, la Uul Khuiten culminant à 4 374 mètres, flanqué de quatre autres pics le long de la rivière Potanine (source d'un énorme bloc de glace), sont communément connus sous le nom Tavan Bogd ou les « cinq Saints ». L’endroit regroupe des moutons « Argali », des bouquetins, des grands cervidés tels que l'élan de Sibérie, des ours brun, des marmottes, des renards et des loups, ainsi que des léopards des neiges et des lynx. Parmi les oiseaux on notera la présence de coqs de neige de l'Altaï et d’aigles royaux.


Les Parcs nationaux tels que Khan Khohii et Khyargas Nuur abritent le léopard des neiges, le loup et le cerf musqué. Les montagnes jouent un rôle important dans l'alimentation du Bassin d'Ubs Nuur, classé au patrimoine mondial de l'Unesco. Les sommets offrent de superbes parcours de randonnées ainsi que des possibilités de rafting et de kayak. Le peuple Khoton, connu dans toute la Mongolie comme les Chamans, sont le plus grand groupe ethnique.


Lors de votre séjour en Mongolie, et si votre itinéraire vous le permet, dirigez-vous vers le Bassin d'Ubs Nuur. Il est le plus grand lac de Mongolie est cinq fois plus salé que l'océan et dépourvu de poissons comestibles. La surface du lac est à une altitude de 759 mètres qui en fait le point le plus bas en Mongolie occidentale, base idéale dans les recherches concernant le réchauffement climatique. Il y a 38 cours d'eau qui pénètrent dans le lac d’Ubs Nuur. Les ornithologues ont recensé plus de 200 espèces d'oiseaux autour d'Ubs Nuur, y compris les grues, spatules, des oies et des aigles, ainsi que les mouettes qui parcourent des milliers de kilomètres depuis la côte sud de la Chine pour venir passer un bref été en Mongolie. Altan Els ou « Golden Sands » (sables dorés) est une partie strictement protégée du Bassin d'Ubs Nuur et constitue un autre domaine merveilleux pour observer la faune se trouvant sur la frontière entre l'Ubs et le désert de Zavkhan.


Le Parc national Khyargas jouit de merveilleuses et précieuses sources chaudes. Au sud de Khyargas Nuur, à la fin de la rivière Zavkhan se trouve un lac d'eau douce appelé airag Nuur où plus de 20 couples reproducteurs de pélicans dalmates migrateurs sont découverts chaque année. Khar Us Nuur ou Ulgii Nuur constituent des lacs circulaires autour de nombreux autres lacs du désert de l'Ubs, chacun avec sa propre beauté naturelle, sa flore et sa faune qui lui sont propres. Enfin, le Lac Achit est le plus grand lac d'eau douce de l'Ubs et offre de magnifiques couchers et levers de soleil.


Le désert de Zavkhan est doté de nombreuses rivières et de lacs. En outre, à 808 km, la longue rivière « Zavkhan » à l’origine du nom du désert, ainsi que des fleuves tels Ider, Tes et Khun, serpentent à travers la province. Les Lacs Otgon, Telmen, Khar, et Kholboo sont de tailles variées. La bordure orientale du désert de Zavkhan et le flanc ouest de la Nuruu Khangaï (deuxième chaîne de montagnes la plus haute de Mongolie) sont le lieu d’une spectaculaire zone de forêts et de lacs, parsemée de pics neigeux, de cours d'eau chaude et froide tels Otgontenger , Oulan Khaalga, et Khojuul et viennent conforter les attraits naturels dont dispose le désert. Un paysage sublime à découvrir à l’occasion de votre voyage en Mongolie. La faune sauvage est représentée par l'ours des forêts, le cerf, le sanglier, le cerf musqué, les mouflons, bouquetins, lynx, les antilopes et, dans la steppe, les antilopes à queue noire. Les espèces d'oiseaux observées sont principalement constituées de vautours noirs, d’aigles royaux, d’outardes et de cigognes « pélican ».


Les parties sud et ouest de Zavkhan présentent un contraste saisissant entre les vastes déserts, les lacs salés et les dunes de sable où la pluie tombe une fois ou deux fois par an. De luxuriantes forêts verdoyantes et des vallées viennent asseoir l’aspect tranchant des paysages.


La montagne Otgontenger est située à 60 km à l'est de Uliastai, capitale du désert de Zavkhan qui a été vénérée pendant des siècles (les femmes ne sont pas autorisées à accéder à la montagne). A 3 905 mètres d’altitude on trouve le plus haut sommet Khangaï, endroit très couru par les alpinistes et les explorateurs alpins.


Khar Nuur nichée dans la partie occidentale de Zavkhan, est entouré par des dunes de sable fin et des montagnes couvertes de bois dense. Elle forme l'une des scènes naturelles éloignées les plus spectaculaires qu’un voyage en Mongolie vous donnera à découvrir. La même remarque vaut pour Salt Lake Bayannuur dans les dunes de sable Khar Bor où les habitants bénéficient d’une pêche abondante. Les réserves naturelles contribuent ainsi à la protection de l'habitat de l'Altaï, du léopard des neiges, du mouflon, du bouquetin, de l’âne sauvage, de l'ours de Gobi, du chameau de Bactriane sauvages, de la gerboise, et de l'antilope pour ne nommer que quelques espèces.


En 1996, dans le Parc national Dzungarian, 8 chevaux sauvages ont été réintroduits et aujourd'hui on n’en compte pas moins de 60.


Dashpeljeelin Khiid est un petit monastère construit en 1990, résidence de 30 lamas qui exécutent des cérémonies religieuses et la prière quotidienne. Situé dans le désert de Gobi-Altai, il est un exemple de renouveau religieux du pays. Plus de 35 endroits d'importance historique et culturelle tels que les ruines de villes anciennes, des objets religieux et culturels, lieux de sépulture, etc, sont répartis dans les 14 soums de Gobi-Altai.


La réserve naturelle de la montagne de Khairkhan culminant à 2 275 mètres, dans le désert de Gobi-Altai, qui a mis plus de 100 ans à se mettre en place, propose aujourd’hui une expérience surréaliste car autrefois vénérée et adorée par les habitants qui croyaient, selon la légende, qu’elle bénissait les familles. Elle a depuis 1992 étés mise sous protection de l'Etat. Pensez à la visiter lors de votre circuit en Mongolie.


Voyage en Mongolie : le Sud


Un circuit en Mongolie organisé par Osm’oz Voyages vous plonge au cœur du fameux désert de Gobi. Celui-ci possède des terres qui s'étendent sur près de 2 000 km à travers le tiers inférieur de la Mongolie. Plus de 250 espèces de plantes poussent sur son territoire y compris des plantes médicinales et des herbes telles que l’astragale et la gentiane, des arbres tels que oleaster saksaul, Populus diversifolia et l'orme. Parmi les animaux, on retrouve des chevaux sauvages, mouflons, bouquetins, des chameaux sauvages, des antilopes à queue noire, des antilopes blanches, des lynx, des renards, des lapins et des blaireaux. Si le plus grand désert dans le pays a une densité de population de 0,3 personnes par km carré, elle abrite un quart de la population Mongole.


On trouve des dépôts de fossiles de dinosaures à Nemegt, Altan Uul, Bugiin tsav, et Gurillin tsav. Beaucoup de squelettes de dinosaures uniques (Veloceraptor et Protoceratops), ont été trouvés ici et sont actuellement exposés au Musée de l’Histoire naturelle à Oulan-Bator.


Les 100 km de long de Khongoriin Els ou « les dunes Singing » et le fait que puisse se créer la plus grande accumulation de sable (jusqu’à 800 m) ont contribué au fait que le désert de Gobi a été élu site « Best of Adventure 2008 » par le magazine national « Geographic Adventure ».


Une autre étape importante d’un circuit en Mongolie concerne la découverte de l’Am Yoliin ou « Gorge du Vautour ». Il a été créé pour préserver l'avifaune régionale puis est devenu un des lieux préférés visités pour son paysage naturel spectaculaire et atypique dont la forme fait penser à une gorge grâce à des montagnes imposantes au milieu du désert de Gobi, avec de la glace épaisse toute l'année.


Le parc national « Gobi Gurvan Saikhan » du nom de la montagne Gurvansaikhan (Les Trois beautés de Gobi) a été créé en 1993 et s'étend sur 27.000 kilomètres carrés, ce qui en fait le plus grand parc national du pays. Cette aire protégée offre un dernier refuge pour les représentants de la faune terrestre de l'ancienne Asie centrale, avec plus de 620 espèces de plantes à fleurs et 38 espèces endémiques. 52 espèces de mammifères se trouvent ici dont huit espèces inscrites au Livre Rouge mongol sur les espèces en grave voie de disparition. Plus de 240 espèces d'oiseaux sont présentes dans la zone, y compris 34 espèces résidentes, 99 espèces d'élevage, et 70 espèces migrantes. La faune est abondante avec des animaux sauvages tels que le léopard des neige, l’ibex, l’argali, les gazelles, les différentes espèces de vautours, les marmottes, le pika le nord, des lézards divers, des lynx et Mazaalai, l'ours de Gobi. Les «Dix mille chameaux", Festival de courses organisées chaque année au cours de la Sar Tsagaan par des résidents de Mandal-Ovoo permet au visiteur d’assister à une attraction exceptionnelle qu’est la course de chameaux, également connue sous le nom de « Sharkhulsan » pouvant réunir jusqu’à 14 000 bêtes. Cette course se déroule sur une distance de 18 km dans le Désert de Gobi.


Dundgobi ou la province du Moyen-Gobi. Outre ses richesses naturelles, le désert est doté de ressources de charbon, de minerai de cuivre, de minerai de fer, de fluor, de néphrite, de Jade, de graphite, de marbre et de calcédoine. La branche principale de l'économie est l'élevage.


Baga Gazariin Chuluu est une formation rocheuse de granit qui se dresse au milieu de plaines poussiéreuses culminant à 1 768 m. Le voyageur pourra également y admirer des gravures rupestres exécutées par deux lamas vénérés qui vécurent au XIXe siècle et qui sont adorés par les habitants et par d'autres pèlerins provenant d'autres parties du pays. Une caverne avec un lac souterrain est nichée au cœur de la montagne. Une étape spirituelle de votre voyage en Mongolie.


Ongiin Khiid est le seul monastère sur 9 qui a survécu aux purges staliniennes. Il a été rouvert en 1990 et visité par le Dalaï Lama en 1992. Le monastère construit pour commémorer la première visite du Dalaï Lama en Mongolie a déjà été utilisé par 500 lamas.


Les inscriptions « Rock Duut » ont été étonnamment bien conservées, compte tenu du fait que le poème a été sculpté par le prince Tsogt Taij en 1636, un poète bien connu du XVIIème siècle.


Dornogobi ou la province orientale de Gobi est située dans le Sud-Est du pays et aux frontières avec la Chine par le Sud. La région est célèbre pour les herbes médicales telles que la réglisse, les plantes vivaces comme l'ail des bois d'orme, le saksaul, le mongolicum Allium et le saftwort. Les représentants de la faune sont le cheval et l’âne sauvage, les mouflons, les bouquetins, les antilopes à queue noire, l'antilope blanche, et le lynx. Une région à parcourir durant une randonnée à cheval en Mongolie.


Sainshand, à 463 km de la ville d'Oulan-Bator est une plateforme internationale reliant les principaux chemins de fer Moscou-OulanBator-Beijing (Pékin). Les déserts disposent de réserves de fluor, de pétrole et de charbon. Dans les années 1950, des échantillons de pétrole ont été extraits du sous-sol et font l’objet, à l'heure actuelle, d’études pour la construction et l’installation de matériel qui pourra en permettre l'extraction.


Dornogovi est le foyer de Noyon Khutagt Danzanravjaa (1803 - 1856), un écrivain distingué, compositeur, peintre et guérisseur. Sainshand dispose d’un musée de collecte de dons présentés au Danzanravjaa par les Chinois et les dirigeants tibétains mais également composés de costumes utilisés dans ses pièces de théâtre, de statues bouddhistes qui lui ont été présentées par le 10e Dalaï Lama, et certains de ses tableaux. Il était aussi très intéressé par la médecine traditionnelle, tant est si bien que le musée possède une collection d'herbes.


Le monastère « Khamar » a toujours été considéré comme le centre énergétique de la Mongolie et où les habitants croient qu'il y a un dieu vivant. L'image du dieu est cousue sur un tapis décorant l’entrée principale du monastère. Le monastère a été construit en 1821 par Danzanravjaa et détruit pendant les purges à caractère religieux. Le paysage environnant est constitué de grottes de méditation où Danzanravjaa se retira avec ses élèves. Un instant religieux qui fera de votre circuit en Mongolie un pur moment d’évasion.



à partir de 2290 €TTC



Galerie photos :




Thématique(s) associée(s)

Rare et insolite
Aventurier et sportif
Expédition
En famille
Périple culturel
Voyage en liberté
Fêtes traditionnelles
Nature et grands espaces
Religieux
Rencontre avec les peuples
Voyage photographique
01 53 31 18 28 ESPACE
ENTREPRISES
 | OFFRIR
UN VOYAGE
 | NOS CONDITIONS
DE VENTE
 | NOS
ASSURANCES
 | MENTIONS
LEGALES
 | REMERCIEMENTS  | PLAN
DU SITE